Mélèze

Larix europaea DC de son nom botanique, il fait partie de la famille des Pinaceae.

Appellation commerciale : Lärche Allemagne
  Larch Grande-Bretagne
  Melèze     France
  Larice Italie
  Lergat Autriche

Aire de répartition :

Très répandu dans toute Europe centrale, en particulier dans les Alpes et en Pologne, cultivé dans d'autres secteurs.

Caractère :

L'arbre atteint une taille de 45 m de haut et un diamètre pouvant aller jusqu'à 120 cm. Les arbres croissant en forêt et dans des réserves fermées sont très droits et cylindriques, au tronc dénué de nœud jusqu'au 2/3 de sa longueur. Les arbres isolés tendent à croître en forme de cor. Son infestation par le chancre du mélèze est susceptible de produire des renflements pouvant atteindre 3 cm d'épaisseur. Sur les jeunes arbres, l'écorce est d'abord lisse et couleur gris cendre ; elle peut ensuite atteindre 3 cm d'épaisseur et devenir friable. Le tronc dispose d'une proportion d'écorce très élevée, à savoir de 16 à 24 %. L'aubier et le bois de coeur sont bien distincts. L'aubier est fin et de couleur ocre-jaune clair. À l'état frais, le bois de coeur est sombre et de couleur ocre-rouge, qui s'assombrit encore plus par la suite. Les cernes sont distinctement marqués par de très larges zones de bois d'automne sombre, légèrement ondulés et satinés en surface. Les canaux résinifères sont bien reconnaissables. Le bois est doté d'une haute teneur en résine. Il n'a aucun goût particulier, mais une odeur aromatique à l'état frais. Sa structure est principalement composée de fibres droites, relativement dénuée de nœuds, sa texture est moyennement épaisse mais régulière. Son séchage est rapide, avec toutefois une légère tendance à l'apparition de craquelures et de déformations. Des roulures dues aux agarics sont susceptibles de se produire. Pour éviter l'apparition de légères fissures au niveau des arêtes, il est recommandé de couper le bois avec son écorce. Le bois se contracte très peu et résiste modérément aux intempéries. Utilisé sous l'eau, le mélèze devient dur comme de la pierre et dispose d'une longévité extrême. Le bois est souple, léger, facile à fendre et faiblement élastique seulement. Seul l'aubier peut être imprégné. Le traitement manuel ou à l'aide de machines ne présente aucune difficulté. Les nœuds existants sont toutefois durs et souvent friables. La surface est aisée à traiter. La peinture, l'enduit, le vernis et la colle prennent bien. Les vis tiennent convenablement, mais il est recommandé d'agir avec précaution pour éviter la formation de légères fissures en cas d'utilisation de clous. Un rondin de bois frais pèse environ de 900 à 1000 kg/m3, le bois refendu séché à l'air env. 720 kg/m3, poids spécifique 0,57 pour une humidité relative de 15%.

Utilisation :

Bois de charpente et de construction pour l'intérieur et l'extérieur, en particulier dans le génie hydraulique, la construction de ponts, de mines, de moulins et les travaux de terrassement, mais aussi dans la tonnellerie car le mélèze est résistant aux acides, pour les seuils, les fenêtres, les escaliers, les portes, etc., l'ébénisterie et la menuiserie, l'aménagement intérieur, les placages tranchés et autres. La térébenthine de Venise ou de Briançon est dérivée du mélèze. Son écorce contient env. 1,6% de tanin et sert de tan en Russie et en Hongrie.

Commerce :

Le mélèze est l'un des conifères les plus recherchés. Il fait constamment l'objet de tractations commerciales intérieures et d'importations sous forme de rondins et de bois refendu.

Mélèze de Sibérie

Celui-ci est originaire de Sibérie occidentale (nord-est de la Russie) et de l'Oural. Son nom botanique est Larix europaea sibirica Laoud.

Appellation commerciale : Sibirische Lärche Allemagne
  Sibirian larch Grande-Bretagne
  Melèze de Siberie     France
  Larice della Siberia Italie
  Listwenniza sibirskaja     Russie

Caractère :

L'arbre atteint une hauteur comprise entre 30 et 40 m pour un diamètre allant jusqu'à 45 cm. Son fût est très droit et cylindrique. L'aubier et le bois de cœur sont bien distincts. L'aubier est très fin et de couleur claire ocre-blanc tandis que son bois de cœur est brun-rouge. Les cernes sont clairement délimités et la proportion de bois en constitue environ la moitié de la largeur. La zone de bois d'automne est extrêmement dure. Le bois est lourd, moyennement dur, extrêmement résistant à la pression et rigide. Ses propriétés mécaniques correspondent dans une large mesure à celles du mélèze européen. Il sèche difficilement et tend très fréquemment à la formation de craquelures. Il dispose d'un lustre gras. Sa dureté le rend un peu plus difficile à traiter. Le bois est très durable et résiste bien aux maladies causées par les champignons et les insectes. Pour éviter l'apparition de craquelures, il est recommandé d'effectuer un perçage préalable avant la pose de clous et de vis. Le mélèze de Sibérie est utilisé comme substitut du pin rigide et du pin rouge, ainsi que du chêne. Il est particulièrement employé en tant que bois de charpente dans la construction de ponts, le génie hydraulique et les travaux de terrassement, en tant que bois de mines, pour les seuils mais aussi en menuiserie, tout comme le mélèze européen. Poids spécifique 0,55 pour une humidité relative de 15%. Il fait l'objet d'importations très rares et occasionnelles.